Comprendre et prévenir la violence : Apports de la psychiatrie à la compréhension des comportements violents


Tout comme le personnage de Gilles de Rais qui va nous servir de guide tout au long de ce livre, la violence fascine et effraie à la fois. La maladie mentale, elle aussi nous trouble et nous dérange. Serait-il possible que ces malades, que nous 
ne connaissons et donc ne comprenons pas, puissent être dangereux pour nous et pour eux-mêmes ? L’amalgame entre violence et pathologie mentale est encore trop fréquent. Et les malades pointés du doigt. Ces préjugés sont lourds à porter et durs à combattre. Ils stigmatisent et isolent plus encore les personnes souffrant de maladies psychiques.

Dans ce nouveau livre de la collection Savoir pour guérir, un psychiatre va essayer de répondre aux questions que l’on peut se poser sur les relations entre violence et maladies mentales. Certains passages à l’acte sont-ils associés à des maladies psychiques, physiques, ou bien à des troubles de la personnalité ? Que nous apprend la psychiatrie sur les comportements pervers et les paraphilies ? Et que peut faire le psychiatre pour nous aider à comprendre et à prévenir la violence physique et psychique ? Telles sont les questions que Jean-Baptiste Causin va aborder avec nous dans son ouvrage.

Extraits du livre

« La prise en charge des troubles de la personnalité de type psychopathique est une question complexe compte tenu de la nécessité d’assurer un cadre qui va permettre de poser des limites, et de la multiplicité des intervenants.

Cette continuité assurée par les services médicaux, sociaux, éducatifs et judiciaires doit pouvoir résister aux mises en échec répétées afin de ne pas rejouer les abandons éprouvés. Comme le résume l’audition publique organisée par la Haute Autorité de Santé (HAS), « ce travail de suture sociale doit permettre la mise en place d’un contenu psychothérapeutique ou d’un projet de réinsertion sociale ».

La prise en charge comporte principalement un abord psychothérapique et éducatif basé sur la verbalisation (apprendre à dire ce que l’on ressent) et le ressenti des émotions. Il doit permettre trouver une échappatoire aux comportements tout en aidant le sujet à asseoir sa personnalité.

Il n’existe pas de traitement médicamenteux spécifique des troubles de la personnalité. Une prescription n’est recommandée qu’en cas de complication dépressive, anxieuse ou addictive… »



Le(s) auteur(s) :

Jean-Batiste Causin


Prix : 20.00 €

ISBN : 978-2954986531